Tous les articles par Micros rebelles

Le magasin gratuit du LAG de Liévin

Pourquoi un espace de gratuité au LAG de Liévin ?

Qui de mieux pour répondre à cette question que des personnes qui sont tombées dessus par hasard et ont fini par s’y investir.

Toutes les infos pour les jours d’ouverture (2e et 4e jeudi de chaque mois au LAG de Liévin, 23 avenue Jean Jaurès, le matin pour donner, l’après-midi pour prendre) : www.lelag.fr

Télécharger : clic droit puis enregistrer la cible du lien sous

Les « culottées » loossoises – Maya damageux

Les « culottées » loossoises : portraits de femmes qui osent, habitantes de Loos-en-Gohelle aux parcours atypiques, exceptionnelles, réalisés à l’Espace de Vie Sociale par Ilham, Lara, Tatiana et Zélie.

Ce troisième et dernier portrait de la série présente Maya Damageux, fondatrice de l’association Kabé Bénin et autrice d’un livre autobiographique Maya, un destin hors du commun

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »

Grève des enseignant.e.s – jeudi 13 janvier

La semaine dernière a été marquée par les mobilisations et notamment la grève massive des enseignant.e.s le jeudi 13. Suivie à 75% dans le primaire et 62% dans le secondaire selon les chiffres des syndicats, cette journée manifestait le ras-le-bol général des personnels de l’Éducation nationale, que ce soit quant aux protocoles sanitaires ou face à des politiques qui mènent à l’absence de moyens significatifs pour dispenser un enseignements de qualité. Nous étions ce jour-là dans le cortège de la manifestation lilloise.

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous ».

Micros-rebelles Hebdo – Vendredi 14 janvier 2022

Au sommaire cette semaine :

  • l’agenda social
  • une chronique sur le traitement médiatique de la covid 19
  • un retour sur les mobilisations de la semaine avec deux reportages :
    • lors de la manifestation du mardi 11 janvier, à l’appel de la CGT : Urgence vitale : rendez les lits, rendez les postes
    • lors de la journée de grève intersyndicale des personnels de l’Éducation nationale, le jeudi 13 janvier
  • de la musique libre avec Nedelko & Oster Lapwass

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous ».

Cap Bonne Mine

Pendant  une année, Culture et Liberté 62, association d’éducation populaire, a animé des ateliers sur des thématiques de santé auxquelles ont participé plusieurs familles et des partenaires très impliqués. L’objectif : agir ensemble sur sa santé et améliorer le bien-être global, grâce notamment à des ateliers d’activités physiques ou encore sur la gestion des émotions.
Le 14 décembre une journée de restitution était organisée au  collège Jean Zay de Lens. Micros-rebelles y a participé.
 

Ce jour-là, Micros-rebelles proposait de participer à un sonomaton avec deux questions : « C’est quoi être en bonne santé ?  » et « Que faire pour la préserver ?  »

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »:

Le syndicat GJ à l’action, suite de l’aventure dans le bassin minier

Depuis le mois de décembre, les gilets jaunes formés en syndicat n’ont pas chômé. Après le week end d’actions du 11-12 décembre 2021, les voici de retour en 2022 avec de nouvelles propositions de rendez vous revendicatifs.

Ainsi, voici la suite de l’aventure de ce syndicat dynamique qui fourmille d’initiatives et  d’idées pour travailler à la convergence des résistances, et être force de proposition

Les prochains rendez vous en date :

Ce samedi 08 janvier, rendez vous au rond point de Béthune rue de St Pry

Samedi 15 janvier : un village associatif

21-22-23 : Assemblée Internationale des Gilets Jaunes à Bruxelles (attention l’événement n’est pas de type « famillial » )

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »

En complément

Vous pouvez retrouver la dernière interview de Christophe du syndicat des gilets jaunes en cliquant sur ce lien, il était alors accompagné d’Abdel et de Isabelle

 

« Pas de point de fixation »: une politique de harcèlement selon Human Rights Observers

A peine l’année avait-elle démarrée,

A peine avaient-elles et ils eu le temps de se souhaiter un bon début d’année que le cauchemard, à Calais, a recommencé. 

Dimanche 02 janvier 2022, la préfécture du Pas de Calais n’a pas hésité à mener une nouvelle opération d’expulsion

Des membres de l’équipe de l’auberge des migrants et de Human Rights Observers s’étaient rendue.s sur par place pour constater et témoigner des dégâts observés et des actes de violence sur les objets personnels et sur les corps des résidents du lieu de vie nommé le « Old Lidl »

En effet, Human Rights Observers (HRO) qui est né en 2017 après le démantèlement de la “Jungle”, a été fondé en tant qu’organe d’observation, de récolte de données et d’analyse de l’état des droits humains des personnes éxilé-e-s à Calais, à Grande-Synthe et à Dunkerque.

L’équipe HRO est inter-associative, elle s’est constituée à la demande de certaines communautés d’exilé.e.s à Calais qui souhaitaient une présence de bénévoles sur le terrain la nuit et pendant les expulsions du fait des nombreux témoignages de violences.

Son fonctionnement se rapproche de la méthode copwatching, littéralement « surveillance de la police » : il s’agit d’être présent autant que possible lors des contrôles de police et des expulsions et de documenter les opérations de police.

Chaque jour, des équipes de HRO sont sur le terrain pour documenter et surveiller toutes les violations des droits de l’homme contre ces populations. Saisie des affaires personnelles, destruction des douches, des abris, opération d’expulsions toute les 48h, intimidation, entrave des maraudes, violences verbales et physiques …

Dans l’interview ci-dessous, Nancya revient sur les événements de dimanche 2 janvier ainsi que sur les conditions quotidiennes de tensions qui existent à Calais.

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »

A savoir: Le jour même de l’interview, une nouvelle série d’expulsions a eu lieu.

Illustration: Unsplash

Nouvelle mobilisation contre Tropicalia

Soutenu par la région, le projet de serre tropicale dans le nord, Tropicalia, semble piétiner. Une nouvelle mobilisation était organisée le 19 décembre dernier sur le site destiné à la construction de la serre. L’opposition est donc toujours active.  À la manœuvre pour les recours juridiques, le GDEAM mène la bataille. Il est soutenu par de nombreux collectifs dont Extinction Rébellion mais aussi quelques élu.es.

En raison du vent, les enregistrements ne sont pas toujours d’une très bonne qualité, ce qui ne doit pas faire oublier la qualité des propos.

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »

 

Carte blanche de toutes les couleurs

À côté du spectacle To tube or not to tube, la compagnie Zaoum organisait, le 8 décembre dernier, une Carte blanche de toutes les couleurs à la ferme Dupuich à Mazingarbe. Au programme, des ateliers en tous genres avec le Planning Familial 62, un atelier maquillage drag avec Bibiana de la House Of Poppy, l’écoute de capsules sonores, la projection du film Rock Bière de Margot Dejeux, l’installation d’un Miroir(s), un sonomaton avec Micros-rebelles (à écouter ci-dessous), et un concert avec le collectif l’Intruse.

Des jeunes de l’Espace de Vie Sociale de Loos-en-Gohelle étaient sur place pour réaliser un reportage qui donne une idée de ce qui s’est passé ce jour-là :

 
La Compagnie Zaoum a également proposé un temps de réflexion (animé par Marianne Duvoux) autour de l’impact de la culture pornographique chez les mineurs. Un temps pour se questionner avec nos invité-es sur « des normes qui se prennent pour des lois et des lois qui ne s’appliquent pas ». L’accompagnement des jeunes dans la découverte de la sexualité à notre époque ultra connectée demande des espaces de dialogues. Comment créer et investir ces espaces où la sexualité se parle dans le respect de chacun.e ?
Autour de la table : Émilie Fournier, élève au lycée Montebello, Grégory Hober, enseignant d’Histoire-Géographie au collège Jean Zay de Lens, Jérémie Crépel, élu Europe écologie les verts à Lille, Florian Rivello, bénévole et trésorier au Planning Familial 62.
 

Les réponses aux questions du sonomaton :

Téléchargement

Clic droit, puis « Enregistrer la cible du lien sous », pour chacun des liens ci-dessous.

Contre l’antisémitisme et pour les droits du peuple palestinien – conférence avec Pierre Stambul

Dans le cadre des rencontres de l’Atelier d’histoire critique, conférence-débat avec Pierre Stambul, porte-parole de l’Union des Juifs Français pour la Paix (UJFP).
 
L’oppression d’un peuple peut-elle cacher l’oppression d’un autre ? Le conflit israélo-palestinien est au cœur de cette interrogation. Pierre Stambul entend ici dénouer les fils inextricables de cette question. Il revient sur la genèse et les formes de l’antisémitisme et sur l’apparition du sionisme présenté comme réponse aux persécutions dont sont victimes les Juif·ves en Europe. Pour autant, la fondation de l’État d’Israël n’a pas éteint l’antisémitisme.
La nouvelle terre d’accueil née avec l’État ­d’Israël s’est développée aux dépens d’un autre peuple, le peuple palestinien dont les souffrances et l’oppression ne peuvent être indifférentes à ceux et celles qui luttent contre le racisme et l’antisémitisme, nous dit l’auteur.
L’ambition émancipatrice des peuples juifs d’Europe et d’ailleurs ne peut s’incarner dans un État colonial qui opprime les Palestiniens et les Palestiniennes. Il convient, ajoute l’auteur, de récuser l’équation Juif = sioniste et donc antisioniste = antisémite. Une confusion savamment entretenue par les défenseurs d’un ordre mondial fait de guerres et de domination, qui entend disqualifier tous ceux et toutes celles qui s’opposent à toutes les formes de domination et de racisme.
 
Pierre Stambul est porte-parole de l’Union des Juifs Français pour la Paix (UJFP). Son prochain ouvrage, intitulé « Contre l’antisémitisme et pour les droits du peuple palestinien » sortira chez Syllepse aux alentours du 1er novembre prochain. Il est également l’auteur de « La Nakba ne sera jamais légitime » publié en 2018 chez Acratie.