Archives de catégorie : Docu

A l’ombre des ronds-points

Le flic est-il un prolétaire comme un autre? Et pourrait-il rallier la cause de la justice sociale ? Tomber l’uniforme pour devenir citoyen ? Est-il à un stade de schizophrénie qui le pousse à réprimer le mouvement dans les rues et à le soutenir moralement hors de ses heures de services ?

En tous cas, il continue d’assumer les basses besognes d’un gouvernement dont le maintien de l’ordre importe moins que la protection des intérêts de classes.

Comme souvent, les mouvement sociaux sont révélateurs du véritable visage des institutions judiciaires.  Sur le terrain, les moyens de répression sont nombreux. Violence physique dans les manifs’ avec des milliers de blessés, emprisonnements de manifestant-es , et à l’ombre des ronds-points, flicage intensif, filatures, écoutes téléphoniques et intimidations des gilets jaunes.

M, figure locale du mouvement ainsi que sa sœur s’expriment sur les rapports devenus « intimes » qu’ils entretiennent avec la police depuis le 17 novembre.

Crédits musicaux : Dokkerman & the Turkeying Fellaz – Dusk

Podcasting

Téléchargement

Clic, droit, puis « enregistrer la cible du lien sous ».

Sex’primer

Il est plutôt rare d’entendre des personnes handicapées s’exprimer au sujet de leur vie affective et sexuelle.

Suite à des ateliers menés par le Planning Familial 62 à l’APEI de Béthune, la parole s’est quelque peu libérée, les mots ont été compilés, les tabous se sont dissipés et Thomas Suel, artiste-slameur, qui a participé aux groupes de parole, s’est chargé de restituer ses bribes d’intimités qui nous parviennent de ces  milieux « clos » où les handicapé.es se laissent eux.elles aussi aller à l’amour et à la tendresse.

Nous proposons ici une captation sonore de la restitution qu’a fait Thomas au PF62 le 3décembre dernier

Podcasting

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »

Au-delà de la propriété, pour une économie des communs – B.Borrits

À partir d’une enquête sur le mouvement coopératif, Benoît Borrits propose de penser un au-delà à la propriété productive, qu’elle soit privée/capitaliste ou collective. Il montre que, jusqu’ici, deux grandes formes de propriété collective ont été expérimentées : la coopérative et l’étatisation des moyens de production. Ces 2 formes ont été un échec.

Par ailleurs, le XXe siècle a été porteur d’innovations qui permettent d’envisager la disparition de la notion de propriété productive.

Le prolongement de ces innovations permet de relativiser la notion même de propriété et d’envisager que travailleurs et usagers d’une unité de production puissent avoir sur elle un droit de codirection. L’unité productive devient ainsi un commun, dont l’articulation avec d’autres communs permet d’envisager la disparition totale de la propriété productive.

Voilà ce qu’en dit la quatrième de couverture. Pour en savoir plus, écoutez l’entrevue avec son auteur dans nos studios.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous »

Mémoires d’un cheminot

Jean-Claude Faquez est un cheminot à la retraite depuis 1994. Toujours militant à la CGT, il est investi dans le mouvement de grève actuel. Il raconte ici son vécu d’actif, son expérience du rail, un peu d’histoire du chemin de fer, ses anecdotes de gréviste, le sens de son combat syndical…

À l’heure de la libéralisation du rail et d’une réforme qui sonne le glas d’un statut d’exception, ce témoignage nous renseigne sur les conditions de travail et sur les valeurs au sein d’une corporation un peu à part.

Podcasting

Téléchargement

Pour télécharger un fichier son dans la liste ci-dessous : Clic droit sur le lien correspondant, puis « Enregistrer la cible du lien sous »

 

ParcourSup

La nouvelle plateforme d’orientation des élèves a passé son premier test et aux dires des personnes interrogées avec plus ou moins de succès, en tout cas il a fourni des affectations à quasiment tous les élèves. 
Sauf que ce n’est pas la capacité l’algorithme à fournir des réponses satisfaisantes qui est en cause. Parcoursup relève d’enjeux politiques, sociaux et humains d’importance dans la société.
La libre accession à l’université, la reproduction sociale, le tri informatisé de jeunes personnes dont l’avenir dépend, entre autre.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit puis « enregistrer la cible du lien sous »

Chômeurs rebelles

Un syndicat normalement c’est pour les travailleur.e.s. Oui, mais unir les forces des chômeur.se.s pour résister à la pression de l’administration, s’organiser pour constituer un collectif stable, se montrer, se rebeller….tisser des liens de solidarité entre travailleurs et salarié.e.s privés d’emploi,  s’entraider dans les recours et démarches…c’est plus efficace lorsque l’on forme un collectif solide, sur le modèle des syndicats. Aussi ça rappelle que les chômeur.se.s sont des travailleur.se.s privé.e.s d’emploi pour des raisons qui le plus souvent ne leur appartiennent pas.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit, puis « enregistrer la cible du lien sous ».

 

C’est quoi cheminot.e.s???

Les cheminot.e.s sont-ils ou elles payé.e.s  double pour faire la grève simplement parce qu’ils et elles représentent l’un des derniers bastions de résistance dans les conflits sociaux?

Ont-ils ou elles plusieurs bras pour parvenir à conduire un train sans mettre en danger les usager.e.s, ce qui justifierait par ailleurs leurs privilèges?

Est-il vrai que le salaire minimum d’un cheminot est de 3 500 euros en début de carrière et qu’il est garanti à vie ? 

Le statut des cheminot.e.s se transmet de génération en génération ?

Est-ce exprès, pour narguer le reste de la population qu’ils et elles font arriver les trains avec dix minutes de retard et qu’ils et elles font grève une fois par an?

Devraient ils-elles enfin, faire preuve de plus solidarité et abandonner les avantages liés au condition de travail pour s’aligner sur les travailleurs les plus précaires du privé?

Sur le retour de l’assemblée générale des cheminot.es à la gare de Béthune, une discussion à brûle pourpoint avec Aymeric, conducteur de train à Lens.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit, puis enregistrer la cible du lien sous

31 Mars

31 mars : Fin de la trêve hivernal = Reprise des expulsions de logements pour les mauvais payeurs.

14363 : nombre d’expulsions avec concours de la force publique en France en 2015 (rapport Fondation Abbé Pierre, source Bastamag.net)

APU : Atelier Populaire d’Urbanisme. Ici de Lille Fives : Droit au logement & Droit à la ville.

CNL : Confédération Nationale du Logement. Ici antenne de Lens.

Loi E.L.A.N : Évolution du Logement et aménagement numérique. Prévoit une réforme des HLM, des mesures pour faciliter la construction, un nouveau bail mobilité…

A.N.R.U : Agence Nationale de Rénovation Urbaine.

Vent de Bise : Quartier de Liévin classé prioritaire qui fait l’objet d’un projet de réhabilitation de l’ANRU.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit puis « enregistrer la cible du lien sous »

Réforme de la justice

Devoir remplir une pré-plainte sur le net pour pouvoir porter plainte au tribunal? Devoir régler un litige pour une pension alimentaire à la Caisse d’Allocation Familiale plutôt que devant un juge ?  Avoir à parcourir des dizaines de kilomètres parce que le tribunal d’Instance de ma ville de province a « fusionné »?

C’est en substance ce que prévoit le projet de loi porté par Nicole Belloubet, ministre de la justice. Leila Boukrif et Édouard Dubout, avocat.e.s au barreau de Béthune et membres du Syndicat des Avocats de France, rencontré.e.s dans leur cabinet nous donnent quelques clés de compréhension.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit, puis enregistrer la cible du lien sous

 

Notre Dame des Larmes (Z.A.D)

Est-ce par pur hygiénisme que la République marche et écrase cette poche de résistance qu’est la Zone A Défendre du bocage nantais?

Il est difficile de comprendre cette opération militaire autrement que comme une absurde intolérance à ce qui n’est pas soumis en tant que marchandise au profit. Cette allergie à l’égard de modes de vie alternative d’une paysannerie aux antipodes de la rationalité industrielle a de quoi faire frémir , voire effrayer. 

Deux témoignages pour ce sujet: le premier de Camille dans l’œil du cyclone, au cœur des affrontements, enregistré le jeudi 12 avril, le second de Touga, ex-habitante de Notre Dame des Landes.

Et pour celles et ceux qui veulent soutenir et défendre ce petit bout de terre, rendez vous sur le site zad.nadir, ou directement là-bas ou encore à Nantes ce samedi 14 avril pour une manifestation de protestation.

Podcasting

Téléchargement

Clic droit, « enregistrer la cible du lien sous »