Agenda 26 juin au 02 juillet 2021

Samedi 26 juin  : Retour en fanfare(s) au 9-9bis !


Quatre parcours thématiques :
 Humour & insolites (avec Zic Zazou, Nerds et la Vache Bleue)
 Rêves & cauchemars (avec Braquage sonore & CIe, Métalu à Chahuter)•
 Groove & percus (avec Big Joanna, Radio Kaizman)
 Voyages & évasion (avec Ethnophonics, Balaphonics & Fanfaraï)
+ un pique-nique en musique avec Tekemat
et un concert Jazz Techno avec Jazzrausch de 21h à 22h20 !
Inscrivez-vous pour un parcours, ou le concert du soir, ou les deux !
Gratuit de 13h30 à 22h30
Accès au site et aux parcours uniquement sur inscription (jauge limitée)
Infos et réservation sur https://9-9bis.com/
ou au 03 21 08 08 00

Samedi 26 juin : Grève des salarié.es du médico-social – Pas touche à nos conventions

Le 24 juin, dans L’unité, Les salariés en grève du social, du médico-social défendent leurs missions, leurs conventions collectives, leurs conditions de travail et leurs salaires.

Le même jour, à Nantes sont organisées les assises nationales de la protection de l’enfance. Grand-messe annuelle consensuelle qui ne conteste pas les recours aux appels à projets/appels d’offres, ni la mise en concurrence entre les salariés et les associations. Nous nous opposons au projet d’AXESS et du gouvernement de torpiller nos Conventions collectives ! L’objectif final étant de détruire les conventions collectives de notre branche afin d’imposer leur projet de convention collective unique synonyme de casse de nos droits. Le 28 mai 2021, un accord de méthode, issu de la mission LAFORCADE, a été signé entre le gouvernement, les employeurs du secteur, une organisation salariale non majoritaire dans la Branche (CFDT) et une organisation non représentative dans notre secteur (UNSA) donc pas en droit de négocier. Cet accord de méthode reste pour nous inacceptable et n’a aucune légitimité ! Certains employeurs devancent l’appel à casser les conventions collectives en dénonçant leurs propres accords collectifs d’entreprise et en tentant d’en expurger les dispositions les plus favorables pour les salariés, en négociant notamment des accords de substitution avec des dispositions inférieures aux conventions collectives. C’est ce que le patron du club de prévention « Itinéraires » tente de faire sans finesse.

 

Soutenir les salariés d’itinéraires, c’est revendiquer la défense et l’amélioration de nos conventions collectives, nos garanties collectives et exiger des syndicats employeurs qu’ils adoptent une attitude loyale en négociant dans les conventions collectives existantes, de véritables revalorisations salariales. Nous refusons de participer à une mascarade de négociation de politique salariale qui confine au mépris et encourage l’usage d’un management toujours plus autoritaire dans les établissements. Nous revendiquons: Des moyens en effectifs et des financements à la hauteur des besoins de la population,  183 € pour toutes et tous et la revalorisation des grilles salariales pour tous et tous, Le maintien et l’amélioration des conventions collectives, L’arrêt immédiat de la marchandisation du social et du médico-social. Le 24 Juin nous appelons, à la grève et à la manifestation de tous les salariés du secteur social et médico-social 14 heures, départ de la manifestation 8, rue du Bas Jardin devant les locaux d’itinéraires

Samedi 26 juin : Déambulation solidaire contre les arrêtés interdisant les distributions de boissons et de repas !

 

A calais, l’auberge des migrants se mobilise pour la solidarité : Déambulation solidaire contre les arrêtés interdisant les distributions de boissons et de repas samedi 26 juin à 14h

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et de 11 arrêtés pour entraver la solidarité à Calais !

Depuis le 11 septembre 2020, les arrêtés préfectoraux se succèdent pour interdire les distributions de nourriture et de boissons aux personnes exilées dans une grande partie de la ville de Calais. Nous atteignons ce mois-ci la onzième version de cette mesure scandaleuse.

Nous dénonçons ces arrêtés qui contreviennent aux besoins les plus élémentaires de chaque personne à savoir boire et manger. Le périmètre d’interdiction est devenu si grand qu’il ne permet presque plus aux associations de distribuer de la nourriture dans le centre ville de Calais. Chaque rue, chaque parking, chaque mètre carré de trottoir à été intégré à l’interdiction s’il offrait la moindre possibilité d’y mettre en place une distribution de repas.

Pourtant, l’État n’organise pas non plus de distributions de nourriture ou de boissons sur ces lieux où vivent plus de 150 personnes. Tout comme pour les centaines vivant à l’ouest de la ville d’ailleurs. Ces personnes doivent donc, chaque jour depuis 8 mois, se déplacer à plus de 4 kms de leur lieu de vie pour accéder à un repas.

Nous rejetons aussi ces arrêtés qui piétinent le principe de fraternité. Que veut donc bien dire ce principe, écrit sur les frontons de nos Mairies et reconnu à valeur constitutionnelle, si les autorités peuvent impunément interdire l’entraide dans sa formule la plus simple à savoir le partage de l’eau et d’un repas ?

La logique derrière ces arrêtés est aussi cruelle et vaine que les expulsions de campements. Elle est une autre manière de rendre encore plus vulnérables ces personnes déjà précaires et tenter de les chasser de leur lieu de vie. Elle est une autre tentative d’épuisement physique et psychologique.

Mais ces personnes, qui ont parcouru des kilomètres pour se retrouver bloquées à la frontière, nous compterons toujours à leurs côtés pour faire vivre en actes ce que les autorités ne cesse d’entraver au lieu d’encourager : la fraternité.

Nos gouvernants paraissant souffrir de multiples troubles de la mémoire, il va nous falloir leur rappeler haut et fort que manger et boire sont des besoins essentiels à la vie.

Pour se mobiliser ensemble contre cette atteinte sans précédent aux droits fondamentaux et à la solidarité : Rendez vous à 14h Samedi 26 juin, Parc Richelieu, 185 Rue Richelieu à Calais

Dimanche 27 juin : Un dimanche à la campagne

Une initiative de La pluie d’oiseaux aux 429 rue de Calonne – 62350 Saint-Floris

Le Rendez-vous estival de La Pluie d’Oiseaux.

« Vert pâturage, verger, vertige, (re)découVerte des activités de La Pluie d’Oiseaux, spectacles, expositions, discussions, sieste, mômes qui courent, danse … »

Ami.e.s, artistes, familles, habitant.e.s de Saint-Floris ou d’ailleurs, venez, à partir de midi (plus ou moins) avec votre pique-nique

Participation libre
les bénéfices contriburont au financement d’une action artistique et solidaire au Kurdistan.

Avec cette année :

Les Jeux anciens et nouveaux de la Cie Sac à Dés.

Deux expositions :

Curiosités journalières de Bertrand Foly

Arpenter musarder explorer (créations in situ) de Catherine Lavocat

un spectacle, vers 15h30:

La voix des corps (cabaret circassien), avec Gilles, Macarena, Léa, Tom, Marie-Pierre et Bertrand

Mercredi 30 juin 2021 à 18h30 : Manifestation pour la défense des personnes sans-papiers

Parce-que tous les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits et en dignité, défendons nos camarades sans-papiers, persécutés par un État xénophobe, pour le seul motif de ne pas être nés en France ! Place de la République Lille. Tous les mercredis à 18h30.

Dimanche 4 juillet : Discussion sur la situation au Tchad aux Portes ouvertes de Madjikarité