Agenda 3 mai 2019

Samedi 4 et dimanche 5 mai : Les mauvais jours finiront

C’est la 4 ème édition du festival Les Mauvais Jours Finiront

  • Samedi 4 mai de 13h à 18h : Kermesse, musique, tournoi de pétanque, jeux, graff, pizzas
    Plaine des métallurgistes, rue Philippe Lebon, Quartier Fives-Hellemmes, Lille
  • Dimanche 5 mai
    15h : déambulation d’O.R.N.I.(objets roulants non identifiés), au Parc des Olieux, quartier Moulins, Lille
    17h : Goûter Gourmand, au 5 étoiles, rue Jean Jaurès, Lille
    18h : Soirée contre les prisons, tables de presse, expo textes et sons, projection du film «Faites sortir l’accusé », suivie d’une discussion avec le réalisateur Pierre Guérinet

Samedi 4 et dimanche 5 mai : Rebelles

Au cinéma Les étoiles de Bruay la Buissière

  • samedi 4 mai et dimanche 5 mai à 16h30 et 20h30

Samedi 4 mai : L’autogestion, échange de réflexions et de pratiques

Une initiative de Cliss XXI, de 10h00 à 12h30, à la maison des associations de Mons-en-Barœul, 8ter rue d’Alsace, métro Fort de Mons

Comme beaucoup de collectifs qui ont choisi de fonctionner de façon collégiale, horizontale, autogérée, des interrogations demeurent :  sur nos pratiques, la place de chacun-e, la circulation de l’information, le partage des responsabilités, le rapport individu/collectif…
Pour Cliss XXI, la gestion directe de l’outil de travail, le pilotage de l’entreprise par les salariés eux-mêmes, contribuent à la réappropriation de leurs activités par les femmes et les hommes qui les mettent en œuvre. À l’opposé du capitalisme, qui dépossède les gens de leurs savoirs-faire et de la conduite de leurs activités, l’autogestion s’inscrit dans la mise en œuvre d’un nouveau système, centré sur les gens, avec d’autres rapports sociaux, d’autres rapports de production.
Mais c’est aussi une réflexion sur l’utopie autogestionnaire et sa mise en pratique, les limites du cadre imposé par la société de marché, les contradictions avec lesquelles il faut faire, les nouveaux rapports qu’il faut inventer, bien loin de ceux auxquels nous sommes préparés.
Cette matinée sera suivie d’une auberge espagnole sur place, puis d’une Foire aux Install’ à partir de 14h à Cliss XXI (espace Mons Fabrica).

Samedi 4 mai : Tourne fringues – Troc de fringues spécial printemps

  • Le principe ? Vous venez, avec ou sans vêtements (ceux dont vous ne vous servez plus), si vous n’avez pas de vêtements vous pouvez quand même prendre ceux des autres. Pas de contrepartie, pas d’argent, pas d’engagement, rien ! Du troc et c’est tout !
  • Au café coopératif Les Sarrazins (52-54, rue des Sarrazins) de Lille Wazemmes Samedi 4 mai, 15h

Samedi 4 mai : Journée contres les crimes policiers

  • organisée par Action Antifasciste NP2C et le CRIME (Contre la Répression des Individus et des Mouvements d’Émancipation)
  • samedi 4 mai à la bourse du travail de Lille, 254 boulevard de l’usine à Lille
    • 15h30 : Présentation du livre « Le combat Adama » en présence des auteurs Assa Traoré et Geoffroy de Lagasnerie ainsi que des familles de Selom, Matisse et Henri Lenfant
    • 19h00 : Concert de soutien aux familles et contre la répression avec LAX, Midos, Ladowz, XIII, DJ Sebti, Rem’s Monkey.

Dimanche 5 mai : Formation à la Désobéissance Civile

  • Une formation organisée par le collectif des Désobéissants)
  • Apprendre à désobéir ? Et pourquoi pas !
    La désobéissance civile « implique la défense d’un intérêt strictement individuel de celui qui la pratique. Elle tire sa légitimité du fait qu’elle affirme défendre justement l’intérêt général contre des pratiques, une politique, des lois qui le contredirait » (Xavier Renou, Petit manuel de désobéissance civile).
    Ce stage s’adresse aux militants expérimentés comme aux militants débutants. Il s’agira notamment d’apprendre à organiser des actions visant à défendre des droits sociaux de plus en plus menacés, les Droits humains et des animaux, l’avenir de la planète…
    Cette formation peut s’avérer très utile pour mieux appréhender notre rapport à la police, aux médias, à la non-violence, etc.
    Au programme :

    • Approche théorique et exercices pratiques
    • Mises en situation
    • Techniques et bricolage destinés à permettre de mener à bien des actions directes non violentes
    • Échanges de savoirs et de pratiques
    • Réflexion par petits groupes
    • Ateliers « médias » et « juridiques »
  • Au Moulin de Wazemmes (30, rue des Meuniers) à Lille
    Dimanche 5 mai, de 9h30 à 18h30.
    Tarif : Prix libre (prix indicatif : 30 euros).

Lundi 6 mai : J’veux du soleil

  • à 20h au Cinemovida Ciné-débat
  • après le film, reportage sur la France des Gilets Jaunes

Mardi 7 mai : Silent Voice

  • au cinéma Les étoiles de Bruay la Buissière, à 20h30

Mercredi 8 mai : marche des oublié-es

  • APPEL A MOBILISATION LE 8 MAI A 18H30 – ROUTE DE SAINT OMER A CALAIS – Par le collectif Appel d’air
  • Calais et les réfugié.e.s qui s’y échouent se trouvent dans une spirale d’insécurité et de menace permanente depuis une quinzaine d’années, mais la situation a atteint aujourd’hui un degré d’indignité sans précédent.
  • Le collectif Appel d’air, organisateur de la manifestation du 8 Mai, qui partira route de Saint-Omer à Calais, et qui finira face au port de Calais, en passant par le centre ville, appelle a une forte mobilisation ce jour-la. Nous invitons chacun a venir avec banderoles, affiches, et messages a envoyer aux autorités, à qui les revendications sont adressées.

Mercredi 8 et vendredi 10 mai : Companeros

  • Au cinéma les étoiles de Bruay la Buissière
    • mercredi 8 mai à 16h15 et 20h30
    • vendredi 10 mai à 18h15
  • Histoire vraie : 1973, l’Uruguay bascule en pleine dictature. Trois opposants politiques sont secrètement emprisonnés par le nouveau pouvoir militaire. Au fur et à mesure que leurs corps et leurs esprits sont poussés aux limites du supportable, les trois otages mènent une lutte
    existentielle pour échapper à une terrible réalité qui les condamne à la folie.

Jeudi 9 mai : grève dans la fonction publique

Les neuf centrales syndicales de la fonction publique (d’État, territoriale et hospitalière) appellent les salariés à la grève le jeudi 9 mai.